La prévention secondaire

30 mars 2022

architect gf9a2d8fd4 1280

Basée sur l’identification des risques existants, la prévention secondaire représente le meilleur moyen de se protéger.

Les identifier n’est pas toujours simple quand nous sommes habitués notre environnement de travail. Le meilleur allié dans ce cas reste le DUERP ( Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels ). En effet, celui-ci vous permet d’appréhender les risques auxquels vous êtes confrontés dans votre activité afin de vous y adapter.

De petits gestes pour l’Homme, un grand pas pour la sécurité

hard hat g5c7b7c725 1920

Vous l’aurez compris, ici notre mission sera de mettre en place des moyens de prévention ciblés afin de se protéger des risques présents.

Dans cette démarche, plusieurs axes sont possibles:

  • Humain : On va chercher à travailler sur l’individu directement afin de réduire le risque ( exemples : Formations à l’utilisation de machines, suivi médical, adhésion des salariés ).
  • Organisationnel : Ici, l’objectif sera notament d’adapter l’environnement de travail ( exemples : création d’un sens de circulation dans des locaux avec engins, mise en place d’un plan de prévention ), mais aussi de travailler sur les méthodes de travail.
  • Technique : Dans ce cas, ce sera plutôt l’équipement de travail qui nous intéressera ( exemples : Utilisation de protections collectives, d’équipements de protections individuels comme les chaussures de sécurité confortables et jolies, adaptation du poste bureautique avec du matériel adapté à la tâche ).

N’oubliez pas le 8eme principe de prévention, on cherchera toujours à privilégier la protection collective, plutôt que la protection individuelle avec de simple EPI.

Consulter également…

0 commentaires

Soumettre un commentaire